10 astuces légales pour ne pas perdre de points!

Quelles sont les astuces légales pour ne pas perdre de points? Voilà la grande question posée par tout conducteur! On vous en présente 10 qui devraient vous aider à sauver votre permis.

astuces légales pour ne pas perdre de points

Même un conducteur attentif n’est pas à l’abri de perdre de commettre une infraction au Code de la route. Un petit excès de vitesse, un stop franchi un peu trop vite au goût des policiers, …

 

Et ces infractions peuvent entraîner avec elles des retraits de points: 1 point, 2 points, 3 points, 4 points, 6 points…

 

Un permis n’a que 12 points. Et 12 points ça peut filer vite, surtout quand on parcourt de grandes distances.

 

Aujourd’hui, nous vous donnons 10 astuces légales pour ne pas perdre de points et vous aider à sauver votre permis de conduire.

#1. Respectez le code de la route

La première (et de loin la meilleure!) des astuces légales pour ne pas perdre de points est de respecter le code de la route.

 

Début 2018, les Gendarmes de l’Oise avaient posté sur facebook une astuce magique qui empêche les forces de l’ordre de pouvoir vous verbaliser pour excès de vitesse. N’hésitez pas à vous y référer, elle est totalement imparable!

 

Respecter le code de la route interdit aux forces de l’ordre de vous verbaliser. Vous ne perdez aucun point et vous évitez en plus de mettre les autres usager de la route en danger voire de causer un accident de la circulation.

 

Encore faut-il bien connaître ce code de la route…

#2. Respectez les distances de sécurité!

Il s’agit plus du rappel d’une évidence (encore que…), que d’une véritable astuce. Mais si vous la respectez, vous ne perdrez pas de points!

 

Sur l’autoroute il est très fréquent de voir des automobilistes « coller » littéralement le conducteur de devant.

 

Ce type de comportement, absolument pénible, est illégal car dangereux. Rouler à 2 mètres d’un véhicule lancé à près de 130km/h, outre le fait que ça ne le fera pas accélérer, est particulièrement risqué. Si le conducteur de devant doit freiner en urgence, c’est l’accident assuré, et à de telles vitesses cela ne pardonne pas.

 

Le Code de la route fixe une règle très claire: la distance à respecter entre vous et le véhicule de devant est, au moins, la distance que vous parcourez en 2 secondes. Plus votre vitesse est élevée, plus cette distance doit être grand.

 

A 50km/h, la distance de sécurité minimum est de 30 mètres. A 130km/h elle est de 78 mètres!

 

Le Code de la route sanctionne le non-respect des distances de sécurité d’une amende forfaitaire de 135€ et d’un retrait de 3 points.

 

Restez zen et courtois! C’est imparable pour ne pas perdre de points…

#3. Mettez votre clignotant!

Le clignotant est un équipement de série obligatoire sur un véhicule.

 

Il suffit de rouler à peine quelques kilomètres pour se demander si c’est bien toujours le cas…

 

A tel point que la gendarmerie des Pyrénées-Orientales a même été amenée en 2018 à émettre un avis de disparition inquiétante sur les réseaux sociaux.

 

Le clignotant est pourtant un moyen bien pratique de communiquer avec les autres usagers de la route.

 

Pour ceux qui l’ignorent (et ils sont nombreux…), le clignotant est actionné par un petit bras qui se trouve sur le côté gauche du volant dans votre voiture. Si vous tournez à gauche vous baissez le petit bras. Si vous tournez à droite, vous levez le petit bras. Et sur tous les véhicules récents le petit bras revient tout seul à sa place après avoir tourné… C’est une des astuces légales pour ne pas perdre de points les plus simples non?

 

Avec un peu d’entraînement vous devriez pouvoir tous y arriver.

 

Si vous persistez à ne pas vous en servir il vous en coûtera 35€ d’amende et 3 points en moins sur votre permis de conduire.

#4. Restez attentifs! Certaines infractions « banales » entraînent de grosses pertes de points…

A force de mauvaises habitudes, certaines infractions sont devenues « banales » aux yeux de nombreux conducteurs. Pourtant elles entraînent de grosses pertes de points!

 

Prenez par exemple le téléphone au volant. Impossible aujourd’hui de rouler sans croiser un conducteur en train de consulter son téléphone, d’envoyer un sms ou de téléphoner (c’est autorisé mais seulement avec un kit bluetooth, pas une oreillette).

 

Pourtant cette infraction entraîne la perte de 3 points et une amende de 135€.

 

Parlez avec vos passagers, pas avec votre téléphone!

 

De même, combien de conducteurs « filent » le stop ou un feu rouge?

 

Pourtant ces infractions entraînent la perte de 4 points et une amende de 135€.

 

Enfin, la priorité aux piétons… Saviez-vous que depuis septembre 2018 le non-respect de la priorité aux piétons est punie d’une amende de 135€ et d’un retrait de 6 points?

 

Sachant que votre permis de conduire ne compte que 12 points (6 points la première année pour un permis probatoire), ce « capital » est précieux et vous devez faire en sorte de le préserver.

#5. Ne reconnaissez rien! Ne payez rien! Et mitraillez…

Si vous êtes arrêté par les forces de l’ordre alors que vous considérez ne pas avoir commis d’infraction, vous pouvez refuser de reconnaître l’infraction et de signer le PV.

 

Si vous reconnaissez l’infraction il sera presque impossible d’éviter un retrait de points ensuite…

 

Ensuite, ne payez pas tout de suite, même si le policier ou le gendarme vous dit que ce sera moins cher!

 

Payer c’est avouer!

 

Si vous payez vous admettez la réalité de l’infraction et les points tombent…

 

Vous pouvez aussi en profiter pour prendre des photos des lieux de l’infraction qui pourront vous aider à démontrer votre bonne foi! 

 

Un camion mal garé, un radar mobile installé sur une route non rectiligne faussant le relevé de la vitesse … Prenez un maximum de photos. Eventuellement et si cela est possible, recueillez des témoignages écrits (vos passagers non membres de votre famille par exemple, un passant, …).

 

Ensuite contestez le PV une fois que vous l’aurez reçu. Et si vous êtes convoqué devant le tribunal, faites-vous assister d’un avocat rompu au droit routier. Il examinera en détail la procédure. Il vérifiera si l’infraction est établie. Votre avocat en droit routier pourra se servir des photos ou témoignages que vous aurez recueilli au moment de votre interpellation. Il vous conseillera utilement sur la stratégie à adopter. Dans certains cas il pourra plaider une dispense de peine vous évitant ainsi un retrait de point.

#6. Examinez attentivement le PV!

Un PV adressé à un conducteur doit comporter un certain nombre d’informations obligatoires:

 

  • l’immatriculation du véhicule
  • le lieu, la date et l’heure de l’infraction
  • la nature de l’infraction
  • l’identité de l’agent (nom, prénom, grade ou numéro de matricule)

 

Si ces informations sont inexactes ou manquantes, le conducteur peut contester le PV et tenter de faire invalider la contravention!

 

S’il y parvient, il échappe à toute perte de point sur son permis de conduire.

 

Si vous recevez un PV, prenez donc le temps de le lire attentivement. Le diable se cache dans les détails!

#7. Demandez la photo radar!

En matière d’astuces légales pour ne pas perdre de points, celle-ci est sans doute l’une des plus faciles!

 

Un PV ou un avis de contravention suite à un flash est toujours envoyé au titulaire du certificat d’immatriculation du véhicule. Or, le conducteur au moment de l’infraction peut ne pas être le titulaire de la carte grise!

 

Si vous doutez avoir commis l’infraction ou si vous ne vous rappelez plus si vous conduisiez, demandez la photo radar!

 

Elle est souvent inexploitable:

  • radar qui flashe par l’arrière (très fréquent)
  • mauvaise résolution ou photo floue
  • mauvais temps
  • pare-soleil baissé
  • reflet
  • etc.

 

Si vous n’êtes pas identifiable sur la photo, osez contester l’amende!

 

Si l’officier du ministère public ne peut pas prouver que c’est vous qui conduisiez, vous ne pourrez pas perdre de points sur votre permis! En revanche vous risquez une amende civile. Sauf si vous pouvez démontrer de façon incontestable que vous n’étiez pas au volant ce jour-là… 

#8. Vous aviez prêté votre véhicule ce jour là…

Il est tout à fait légal de prêter son véhicule à un tiers (votre conjoint, un ami, un collègue de travail, …).

 

Vous n’êtes JAMAIS obligé de dénoncer le véritable conducteur (sauf le cas particulier du véhicule de société). Mais vous pouvez le faire et dans ce cas c’est le véritable conducteur qui se verra envoyer le PV. Vous ne perdrez pas de points et n’aurez pas d’amende à régler.

 

Si vous ne dénoncez pas la personne à qui vous avez prêté votre véhicule, vous serez condamné à une amende civile sauf à démontrer que vous ne pouviez pas être au volant, mais vous ne perdrez pas de points sur votre permis de conduire.

 

Certains conducteurs utilisent l’arrangement familial pour, par exemple, imputer les points à mamie qui ne conduit plus. Il s’agit d’une des astuces pour ne pas perdre de points les plus répandues. C’est tentant, facile … mais illégal! En cas d’enquête cela pourrait vous nuire car il s’agit ni plus ni moins que d’une fausse déclaration… Attention donc à ce type d’astuce miracle!

 

Une autre astuce similaire existe: mettre le véhicule au nom d’un tiers. Il s’agit d’une astuce parfaitement légale. En cas d’infraction sans interpellation, les points seront imputés sur le permis du tiers en question. Mais attention, depuis 2017 ce tiers doit OBLIGATOIREMENT avoir le permis de conduire. Il est donc impossible de mettre son véhicule au nom d’un enfant mineur.

#9. Jouez la montre!

Si vous doutez avoir commis une infraction ou que vous êtes en délicatesse avec vos points, jouez la montre!

 

En d’autres termes, gagnez du temps en utilisant toutes les voies de recours à votre disposition.

 

D’abord contestez l’amende.

 

Ensuite, faites-vous assister par un avocat expérimenté en contentieux permis de conduire devant le tribunal. Son expérience lui permettra de dénicher la faille si elle existe.

 

Si l’infraction a été relevée par un radar (excès de vitesse, feu rouge) peut-être ne serez-vous pas identifiable sur la photo radar. Dans cas le juge ne pourra que vous relaxer. Vous ne perdrez alors aucun points!

 

Et tant que vous n’aurez pas été définitivement jugé, les points ne tomberont pas.

 

Vous pourrez profiter de cette période pour faire un stage de récupération de points et ainsi sauver votre permis.

#10. Et si vous ressortiez votre vélo?

Contrairement à une idée très répandue, il est impossible de perdre des points en vélo.

 

Si vous voulez éviter de perdre de points, ressortez donc votre vélo!

 

Mais sachez tout de même que si le retrait de points est impossible à vélo (ou en voiturette), une éventuelle infraction peut-être sanctionnée par une amende.

 

Dans le cas d’une infraction grave, un cycliste pourra même faire l’objet de poursuites devant le tribunal correctionnel. Par exemple en cas de conduite sous l’empire d’un état alcoolique, conduite après usage de stupéfiants, voire même, mais c’est très théorique, pour un grand excès de vitesse…). Ces délits pourront donner lieu à une suspension judiciaire du permis de conduire, voire à son annulation, de plein droit en cas de récidive légale.

 

Etienne LEJEUNE, Avocat au Havre

 


 

Notre cabinet d’avocats met son expertise en droit routier au service de votre permis de conduire.

 

Les avocats du cabinet interviennent devant toutes les juridictions, pénales (tribunal correctionnel, tribunal de police) et administratives.

 

Une question? Un conseil? Une urgence? Contactez-nous avant qu’il ne soit trop tard!