Cabinet d'avocat (Le Havre)

SCP SAGON LOEVENBRUCK LESIEUR LEJEUNE,
Votre cabinet d’avocats au Havre !

Cabinet d'avocats créé au Havre en 1920, la SCP SAGON LOEVENBRUCK LESIEUR LEJEUNE offre à ses clients particuliers, entreprises et entités publiques un service juridique complet de grande qualité.

Dans un monde toujours plus complexe, notre rôle consiste à vous aider :

  • à disposer d’un avis rapide, simple et synthétique
  • à appréhender au plus juste le risque lors de chaque situation et à en mesurer toutes les implications, juridiques, financières, sociales, relationnelles
  • à optimiser ainsi les prises de décisions et résoudre vos problématiques.

Intervenant dans la région du HAVRE, devant toutes les juridictions du ressort de la Cour d’appel de ROUEN, et sur tout le territoire national en fonction de vos besoins, notre cabinet sera un atout majeur dans la réussite de vos projets et la résolution de vos problèmes juridiques, principalement dans les domaines suivants :


Droit du travail et de la sécurité sociale / Droit commercial / Droit administratif
Responsabilité civile / Responsabilité médicale / Recouvrement de créances
Saisies immobilières / Droit bancaire / Protection du consommateur
Contentieux familial et divorce / Successions / Droit immobilier
Droit de la construction / Droit pénal / Droit routier

carte-avocats-lehavre

Le Cabinet est implanté à proximité immédiate de toutes les juridictions situées au HAVRE, ce qui nous permet une grande réactivité

Nos dernières actualités


Licenciement pour faute lourde: le salarié a droit à l’indemnité compensatrice de congés payés

Même en cas de licenciement pour faute lourde, le salarié a droit à l’indemnité compensatrice de congés payés. C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation dans un arrêt du 28 mars 2018.

Droit administratif – Télérecours s’ouvre aux citoyens

Comme annoncé en décembre 2017, Télérecours va s’ouvrir aux citoyens.

Un logement doit être vendu avec un chauffage qui fonctionne

En l’absence d’un chauffage qui fonctionne, le vendeur d’un bien immobilier manque à son obligation de délivrance. Illustration avec un arrêt de la cour de cassation du 28 février 2018.

RSS Actualités ALTA-JURIS